La radiofréquence est employée depuis plus de 10 ans en médecine esthétique.

Pratiquée au cabinet du praticien elle permet de retendre la peau relâchée tout en ralentissant le vieillissement cutané. On l’utilise surtout au niveau du visage (pour corriger la perte de l’ovale du visage en particulier) mais aussi  du cou ou du corps (bras, intérieur des cuisses, ventre…).

La radiofréquence est employée depuis plus de 10 ans en médecine esthétique. Pratiquée au cabinet du praticien elle permet de retendre Elle est basée sur l’émission d‘ondes électromagnétiques à très haute fréquence. Ces ondes THF appliquées sur la peau vont créer un échauffement dans le tissu sous-cutané.
Cette chaleur dans l’hypoderme va entraîner une rétractation des fibres de collagène (et aussi une production de collagène) qui va améliorer la fermeté et la tension cutanées.

La chaleur émise par l’appareil va également provoquer une la destruction de certaines cellules adipeuses de la zone traitée.

Le traitement du vieillissement de la peau et du relâchement cutané se fait dans la durée et nécessite plusieurs séances afin d’arriver à un résultat optimal.

Il existe plusieurs appareils de radio-fréquence, certains mêmes associent la lumière pulsée tandis que d’autres couplent ces ondes avec des ultrasons.

Indications des courants de radiofréquence en esthétique

Le but est de traiter les patients dès les premiers signes de vieillissement et de relâchement cutané. La radiofréquence est surtout utile pour lutter contre la peau relâchée, fripée ou détendue. Les zones du corps où la peau se relâche plus facilement sont :

– soin facial de radiofréquence
– ovale du visage, joues
– cou et décolleté
– bas des fesses
– face interne des bras
– face interne des cuisses
– ventre…

Peut-on combiner la radiofréquence avec d’autres soins?

On peut obtenir des effets cumulés dans la lutte contre le relâchement de la peau en associant d’autres soins tels que les peelings, le mésolift, la carboxythérapie, les LEDs, etc…

Il existe aussi des appareils associant radiofréquence et lumière flash ou laser pour des résultats intéressants dans d’autres indications esthétiques comme :

– épilation des fins duvets blancs et clairs du visage
– photorajeunissement du visage, cou, décolleté, dos des mains avec amélioration du velouté de la peau et uniformisation du teint
– traitement des varicosités
– réduction des cellulites localisées avec amélioration de l’effet « peau d’orange ».

Contre-indications et risques de la radiofréquence

Bien utilisée et avec un appareil de qualité, il s’agit d’une technique de médecine esthétique qui présente peu de risques. Le seul vrai risque est rare : c’est la brulure de la peau si l’appareil est mal réglé ou si l’on insiste trop longtemps sur la même zone (en cas de manipulateur inexpérimenté). Il existe néanmoins quelques contre-indications.

Contre-indications

– Présence d’un pacemaker
– Présence d’un implant métallique
– Grossesse
– Personnes présentant un mélanome
– Cicatrices chéloïdes.

Si vous présentez une couperose, une dermatose ou encore une irritation de la zone, alors il faut envisager un report de votre séance.
Les grains de beauté ne sont pas une contre-indication mais il est préférable de les contourner.

Effets secondaires

Après votre séance, il est possible d’avoir quelques rougeurs et gonflements passagers qui durent quelques heures, exceptionnellement 24h à 48h.

Inconvénients et avantages

– Effet lifting immédiat (mais pour quelques jours seulement)
– Possibilité d’affiner les capitons graisseux
– Soin quasi-indolore (en fonction des patients) et non invasif
– Compatible avec les autres traitements tenseurs de la peau.

Les résultats sont visibles, en moyenne, à partir de la 3° séance. Suivant l’indication : on peut obtenir un aspect lissé, une amélioration de l’élasticité et de la tonicité, un ovale raffermi, un effet « bonne mine ».

Il n’y a pas vraiment d’inconvénient.