Ralentir vieillissement à Montpellier

Préservons nos télomères et ralentissons notre vieillissement à Montpellier


Les télomères sont des structures qui coiffent l’extrémité de nos chromosomes. Plus ils sont courts, plus augmentent les risques de vieillissement accéléré et de maladies chroniques

Le Cabinet met à disposition 8 conseils pour préserver ses télomères.

Lex médecins experts concernant le vieillissement et les télomères :

  • Dr Jason Fung, néphorologue et chef de clinique à Toronto (USA)
  • Dr James Nicolantonio, chercheur et pharmacologue à l'Institut de santé cardiovasculaire de Kansas City (Missouri)

Ils sont les auteurs de La Solution Longévité.

Lecture : 4min 28s

Préservation des télomères

Les télomères sont des structures situées à l’extrémité de nos chromosomes qui pourraient jouer un rôle dans le vieillissement et les maladies liées à l’âge. A chaque division cellulaire, les télomères raccourcissent. Une altération des télomères ou leur longueur trop courte a été associée au développement de maladies liées à l’âge comme le cancer, les maladies cardiovasculaires, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson. En vieillissant, on voit ses télomères raccourcir. On ne peut pas modifier son âge mais on peut agir sur les facteurs qui contribuent à préserver la longueur des télomères.

1. Garder la ligne : rester mince

En effet le critère clinique absolue d’une très bonne santé, c’est le ventre plat.

Les personnes obèses et celles qui sont résistantes à l'insuline (un état souvent lié au diabète et à l'obésité abdominale) ont des télomères plus courts que les personnes minces.

Effectivement le surpoids rajoute un travail de plus au corps qui se met donc en inflammation chronique et celle-ci est un facteur probant de vieillissement accéléré.

 "Mais il y a de l’espoir, dit le Dr James Nicolantonio. Les obèses qui perdent du poids voient leurs télomères s’allonger : plus on maigrit quand on en a besoin, plus on perd de masse grasse, plus la longueur des télomères augmente".

Plus on mincit plus on rajeunit et physiquement et biologiquement. C'est ce que montrent plusieurs études (1).

2. Pratiquer un régime de type méditerranéen

Les personnes vivant dans les pays méditerranéens ont une vie plus longue et plus saine que les personnes vivant dans d'autres pays industrialisés, dit le Dr James Dinicolantonio. Elles ont également des télomères plus longs, ajoute-t-il en se référant à une étude récente. On ne sait toujours pas s'il existe un seul nutriment ou un seul facteur responsable des propriétés antivieillissement du régime méditerranéen ou si ce sont les aliments et le mode de vie dans leur ensemble qui sont la clé de longévité des habitants du pourtour méditerranéen.

3. Pratiquer une activité physique

Le Dr Jason Fung cite une étude sur 2401 jumeaux ayant trouvé que plus les personnes pratiquaient d’activité physique pendant leurs loisirs, plus leurs télomères étaient longs. Ceci vient confirmer l’intérêt d’une activité physique régulière pour prévenir le vieillissement. (2)

4. Diminuer le stress oxydatif et l’inflammation

Le stress oxydatif fait référence aux agressions que subissent les cellules et les organes de la part de particules toxiques appelées particules réactives de l'oxygène (ROS) et radicaux libres. Ces radicaux libres sont exacerbés :

  • par l’excès de tabac
  • par l’excès de l’alcool
  • la pollution
  • l’abus de médicaments
  • l’exposition aux pesticides

Le stress oxydatif s’accompagne souvent d’inflammations

Selon une étude de 2007, les personnes qui subissent un stress oxydatif élevé et une inflammation chronique ont des télomères plus courts que les autres.

(3) A noter que des substances naturelles :

comme le curcuma, mais aussi les vitamines C et E, le sélénium, le zinc, le piment, l’ail, les herbes aromatiques, les fruits rouges diminuent le stress oxydant et l’inflammation.

Une alimentation riche en vitamines C et E est d’ailleurs associée à des télomères plus longs chez la femme. (4)

5. Savoir garder un bon niveau en vitamine et en minéraux

Selon une étude sur 2160 femmes âgées de 18 à 79 ans, celles dont le taux de vitamine D dans le sang était le plus élevé avaient aussi des télomères plus longs que celles dont les taux étaient les plus bas. La différence équivalait à 5 années de vieillissement cellulaire. (5) La vitamine D pourrait réduire le renouvellement cellulaire provoqué par les atteintes inflammatoires. "Pour ne pas manquer de vitamine D, dit le Dr Jason Fung, il est conseillé de s’exposer chaque jour brièvement au soleil aux beaux jours, puis de prendre un supplément qui peut aller de 1000 UI par jour au minimum, à 5000 UI par jour à la saison froide ». Le meilleur aliment riche en vitamine D est le poisson gras sauvage : la sardine, le maquereau, le hareng.

La longueur des télomères est également liée aux taux de vitamines B9 (folates) et de zinc. 

Les folates (vitamine B9) fournissent des substances appelées groupes méthyles qui servent de précurseurs aux bases azotées qui entrent dans la composition de l’ADN et des télomères. Une étude vient de montrer que les personnes dont le taux de vitamine B9 dans le plasma est le plus élevé ont des télomères plus longs que celles qui ont le moins de vitamine B9. (6) On trouve de la vitamine B9 dans la plupart des végétaux, en particulier épinard, chou, asperge, laitue, haricots, pois chiches.

6. Consommer quotidiennement un complément multivitaminé

Selon une étude parue en juin 2009 sur 586 femmes âgées de 35 à 74 ans, dit le Dr James Dinicolantonio, celles qui consommaient un supplément multivitaminé avaient des télomères plus longs en moyenne de 5,1% que celles qui n’en prenaient pas. (7) Optez pour un complément bien équilibré sans fer, cuivre, manganèse.

7. Maintenir l’équilibre émotionnel

La longueur des télomères a été liée dans plusieurs études au stress chronique et à la dépression. Lire à ce sujet l’entretien accordé par le prix Nobel de médecine Elizabeth Blackburn à LaNutrition.fr. Selon Elizabeth Blackburn, certaines formes de méditation peuvent avoir des effets bénéfiques sur la longueur des télomères en réduisant le stress cognitif et donc le niveau d’hormones comme le cortisol et l’insuline qui agissent négativement sur les télomères. (8)

8. Faire de son mieux systématiquement et avec bienveillance (confère les accords Toltèques)

Finalement, un style de vie sain, qui comprend :

  • un régime riche en fruits et légumes
  • une activité physique régulière
  • pratique de la relaxation, du yoga ou de la méditation est associé à des télomères plus longs selon plusieurs études. (9) (10)

(1) O'Callaghan NJ. Weight loss in obese men is associated with increased telomere length and decreased abasic sites in rectal mucosa. Rejuvenation Res. 2009 Jun;12(3):169-76.

(2) Cherkas LF. The association between physical activity in leisure time and leukocyte telomere length. Arch Intern Med. 2008;168:154–158.

(3) Bekaert S. Telomere length and cardiovascular risk factors in a middle-aged population free of overt cardiovascular disease. Aging Cell. 2007;6:639–647. (3)

(4) Xu Q. Multivitamin use and telomere length in women. Am J Clin Nutr. 2009 Jun;89(6):1857-63.

(5) Richards JB. Higher serum vitamin D concentrations are associated with longer leukocyte telomere length in women. Am J Clin Nutr. 2007 Nov;86(5):1420-5.

(6) Paul L. Telomere length in peripheral blood mononuclear cells is associated with folate status in men. J Nutr. 2009 Jul;139(7):1273-8.

(7) Xu Q. Multivitamin use and telomere length in women. Am J Clin Nutr. 2009 Jun;89(6):1857-63.

(8) Epel E, Daubenmier J, Moskowitz JT, Folkman S, Blackburn E. Can meditation slow rate of cellular aging? Cognitive stress, mindfulness, and telomeres. Ann N Y Acad Sci. 2009 Aug;1172:34-53. Review.

(9) Ornish D. Increased telomerase activity and comprehensive lifestyle changes: a pilot study. Lancet Oncol. 2008;9:1048–1057

(10) Mirabello L. The association between leukocyte telomere length and cigarette smoking, dietary and physical variables, and risk of prostate cancer. Aging Cell 2009;8(4):405-413.

Nous contacter