Injection de Toxine Botulique (Botox®)

Le Botox® permet de lisser tout en douceur en atténuant l’expression de tristesse ou de sévérité d’un visage .

La Toxine Botulique est une des techniques les plus performantes depuis plusieurs années chez des milliers de personnes pour traiter les rides d’expression du haut de votre visage ainsi que  les cordes musculaires du cou.

Son fonctionnement est simple, après son injection, elle provoque la relaxation de certains muscles du visage et réduit ainsi les rides d’expression associées à ces muscles

Si vous avez des “rides du lion”, des rides frontales, des rides au niveau de la “patte d’oie”, une mâchoire trop carré ou des “cordes” au niveau du cou, la toxine botulique est un excellent traitement.

L’injection s’effectue sans aucune anesthésie ni prémédication.

Le médecin met en place  le produit par une simple injection ( indolore ) dans le muscle.

Dès la fin de l’injection, vous pouvez reprendre une activité normale.

Après l’injection les muscles étant relaxés, la détente musculaire apparaît progressivement entre le 3e et le 21e jour.

Séance d’injection de Botox®:

Il s’agit de quelques minuscules injections à quelques millimètres de profondeur, réparties sur les muscles peauciers du front ou inter-sourciliers et aussi sur les muscles créant les rides de la patte d’oie.

Il est aussi possible de relever la queue du sourcil si celui-ci est attiré vers le bas:

c’est l’œil de biche avec relèvement vers les tempes du coin externe de l’œil
Les aiguilles sont très fines et l ‘injection est quasiment indolore.
La relaxation musculaire est effective à partir du 5 ième jour

Elle est indiquée aussi pour les rides du coin de la bouche ,et les cordes du cou

Quelles zones peuvent être traitées par Botox® ? :

  • Cordes plathysmales ou rides saillantes verticales du cou qui peuvent s’améliorer notablement suite à l’injection étagée et bien dosée de toxine botulique tout au long de la corde.
  • La remontée de la queue du sourcil de quelques millimètres permettant l’ouverture du regard et la remontée de la paupière supérieure évoquant “l’œil de biche”
  • Le Front (rides frontales), rides horizontales ayant tendance avec le temps à se creuse, elles sont très réactives aux injections de toxine botulique et permettent de retrouver un front lissé, relaxén détendu.

 

  • Les rides du sourire : ce sont les rides de la patte d’oie que le Médecin peut atténuer avec quelques injections superficielles de toxine botulique.
  • La ride du lion ou ride inter-sourcilière qui donne souvent un air sévère et préoccupé est une des principales indications de la toxine botulique.
  • Les rides péri-buccales ou code-barre, particulièrement visibles chez les fumeuse, difficiles à traiter par l’acide hyaluronique, car très fines, sont atténuées par des injections très superficielles de botox.
  • Le Bruxisme est une contraction inconsciente et involontaire des masséters qui sont les muscles les plus puissants de l’organisme, muscles de la mastication.
    Lors du sommeil, la contraction répétée de ces muscles va entraîner une hypertrophie des masséters avec  comme conséquence un élargissement de l’ovale du visage au niveau des mâchoires et une usure prématurée des rebords dentaires.
    L’injection de toxine botulique dans le muscle de la mastication ou masséter va permettre le traitement de cette hypertrophie par relaxation musculaire et de retrouver un ovale du visage beaucoup plus esthétique. 
  • Le Menton, dès la cinquantaine a tendance à se projeter en avant  (menton en galoche) et une peau d’orange s’installe sur le menton. La toxine botulique est le meilleur traitement de ces premiers signes du vieillissement.
  • Le Décolleté : de nombreuses rides superficielles peuvent être estompées par la toxine botulique.
  • La pointe du nez : l’injection de botox à la base du nez détend le muscle sur lequel repose celui-ci et permet à la pointe de remonter et de se projeter dans le visage.
  • Le sourire gingival : lors du sourire, chez certaines patientes, il arrive de voir toute la gencive de la mâchoire supérieure, l’usage de la toxine botulique va alors atténuer cet effet inesthétique.

  • La transpiration excessive : l’un des effets de la toxine botulique est de réduire l’activité des glandes sudoripares responsables de la transpiration. Son effet va durer plusieurs mois en permettant une diminution très nette de la transpiration des aisselles.
Les traitements associés au Botox

  • L’acide hyaluronique : pour combler les rides et les volumes (cernes, pommettes)
  • Mésolift/skinbooster : pour hydrater la peau en profondeur et ralentir le vieillissement.
  • Peeling : pour uniformiser le teint en traitant les tâches brunes et redonner un « coup d’éclat ».
  • Photobiomodulation : Pour le raffermissement de la peau et la correction des imperfections (taches pigmentaires, couperose).
  • Dermapen : pour une réparation naturelle des tissus

 

 

 

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5

Loading...